Projections de population 2007-2060 : amélioration de la mesure des quotients de mortalité au-delà de 90 ans et projections du nombre de centenaires

Nathalie Blanpain et Olivier Chardon

Pour réaliser les projections démographiques pour la France métropolitaine 2007-2060, il est nécessaire d’estimer les quotients de mortalité actuels et d’émettre des hypothèses sur leur évolution future. Pour émettre ces hypothèses, l’Insee a consulté des experts en démographie. Cette consultation a montré un large consensus pour améliorer les quotients de mortalité aux grands-âges, ainsi que leur évolution. Pour bien estimer les quotients de mortalité aux grands-âges, il faut, entre autres, bien connaître l’effectif actuel de centenaires. Cette étude fait tout d’abord le point sur la révision à la baisse des effectifs de centenaires de 20 000 à 15 000 à l’occasion des estimations de population basées sur le nouveau recensement (RP 2006). Elle conclut que le nombre de centenaires est désormais mieux estimé, et que les quotients de mortalité issus de l’état civil et du RP sont plus fiables qu’auparavant jusqu’à 98 ans pour les hommes et 102 ans pour les femmes. Au-delà de ces âges, les quotients de mortalité issus de l’état civil pour les décès et des estimations de population pour les effectifs restent néanmoins fragiles. C’est pourquoi, cette étude mobilise également l’échantillon de mortalité pour améliorer les quotients de mortalité aux très grands-âges. Grâce au nouveau RP qui actualise désormais chaque année les effectifs de population et à l’échantillon de mortalité, les quotients de mortalité ainsi que leur évolution passée ont pu être améliorés, ce qui a permis de définir de nouvelles hypothèses de mortalité pour les projections de population 2007-2060. Enfin, ce travail est aussi l’occasion d’étudier plus en détail la population des centenaires d’aujourd’hui et de demain.

Documents de travail
No F1009
Paru le : 18/11/2010