Wage inequalities in France 1976-2004: a quantile regression analysis

Pauline CHARNOZ - Élise COUDIN - Mathilde GAINI

Cet article étudie les évolutions des différentiels de salaire par niveau d'éducation pour les salariés (hommes) du secteur privé travaillant à temps complet, de 1976 à 2004. Nous appliquons la technique des régressions quantiles à des équations de type Mincer pour distinguer et décrire séparément les évolutions des inégalités inter- et intra-groupes d'éducation, ajustées par l'expérience. Nous utilisons une base de donnée résultant de l'appariement de données administratives et du recensement, et contenant des données annuelles. Nos principaux résultats sont les suivants : (1) Les inégalités de salaire « globales » sont restées stables entre 1976 et 1992 et ont légèrement décrû entre 1995 et 2004. (2) Les inégalités intra-groupes augmentent avec le niveau d'éducation et sont plus élevées pour les diplômes généraux que pour les diplômes techniques et professionnels. (3) Les inégalités inter-groupes augmentent avec l'expérience. (4) Les inégalités intra-groupes sont restées stables entre 1976 et 1992, et ont diminué entre 1995 et 2004, particulièrement pour les moins expérimentés. (5) Les inégalités inter-groupes ont diminué tout au long de la période, en raison d'une baisse du rendement de l'éducation, particulièrement pour les moins expérimentés. Ces résultats sont mis en regard des évolutions importantes qu'a connues le marché du travail français durant cette période : remplacement des cohortes plus âgées par des cohortes plus éduquées, haussedu chômage et du salaire minimum.

Documents de travail
No g2011/06
Paru le : 01/04/2011