National Origin Differences in Wages and Hierarchical Positions - Evidence on French Full-Time Male Workers from a matched Employer-Employee Dataset

Romain AEBERHARDT - Julien POUGET

Cet article étudie les écarts de salaires et de positions hiérarchiques en fonction de l'origine nationale en France. Nos données proviennent de l'Enquête sur la Structure des Salaires (ESS) de 2002 dont les différents volets permettent à la fois de disposer de salaires déclarés par les entreprises et de variables collectées directement auprès des salariés. L'échantillon d'hommes français travaillant à temps complet est scindé en trois sous-populations en fonction du lieu de naissance de leurs parents (France, Maghreb et Europe du Sud). Le nombre élevé de cadres, qui étaient surreprésentés dans cette enquête, permet d'estimer un modèle à régimes portant tout à la fois sur les salaires et la position hiérarchique. Nous proposons une extension, adaptée à ce contexte, des méthodes de décompositions salariales existantes. Alors que les méthodes habituelles tiennent uniquement compte des biais de sélection dans les estimations, notre méthode permet également de prendre en compte, dans les écarts de salaires, les effets de composition dus aux différences de positions hiérarchiques. Par ailleurs, cette méthode ne nécessite l'estimation du modèle que sur la population de référence, ce qui rend les résultats relativement précis même quand le groupe potentiellement discriminé est de faible effectif. Nos résultats ne montrent pas de discrimination salariale mais n'excluent pas un certain degré de ségrégation hiérarchique qui a des répercussions en termes d'effets de composition salariaux. De plus, les différences de rendements de certaines caractéristiques individuelles comme les plus hauts diplômes pourraient révéler la présence de discrimination statistique sur le marché du travail.

Documents de travail
No G2010/06
Paru le : 01/04/2010