La réaction des entreprises françaises à la baisse des tarifs douaniers étrangers

Ines BUONO - Guy LALANNE

Nous estimons la réaction des entreprises françaises à la baisse des tarifs douaniers qui a eu lieu à la fin des années 1990, principalement suite à la signature du cycle de l'Uruguay. Pour cela, nous utilisons les données douanières françaises ainsi que les tarifs fournis par la base TRAINS. Comme dans Buono et Lalanne (2009), le fait que les tarifs douaniers varient au cours du temps, contrairement à la distance, permet d'exploiter la structure de panel des données. Les résultats et la réaction estimée des entreprises à une modification des coûts variables à l'exportation s'en trouvent fortement affectés. En coupe, on trouve que l'effet des tarifs douaniers sur les exportations transite aussi bien par le nombre d'entreprises exportatrices - la marge extensive - que par les exportations par entreprise -la marge intensive. Avec des données en panel, seule la marge intensive réagit suite aux réductions tarifaires. Afin de comprendre plus précisément ce résultat, nous étudions le rôle joué par les exportateurs en place. Ils seraient responsables de 95 % de la réponse des exportations françaises aux réductions tarifaires. Enfin, nous trouvons que les entreprises répondent à cette baisse des coûts en augmentant les montants exportés par produit plutôt qu'en exportant de nouveaux produits.

Documents de travail
No G2010/10
Paru le : 01/06/2010