Mesures de l'équivalent patrimonial des droits à la retraite en 2004

Pauline Buffard - Girardot

Le patrimoine usuel de chaque personne se résume à l’épargne accumulée et aux biens immobiliers qu’elle possède. Il ne prend pas en compte l’influence du système de retraite français, le système par répartition, qui assure une pension de retraite à chaque actif lors du passage à la retraite. Notre travail a consisté à mesurer l’ampleur des engagements des systèmes de retraite envers les cotisants afin d’évaluer l’épargne que chaque actif aurait dû économiser pour recevoir une rente équivalente à la pension de retraite versée par le système de retraite. Cette nouvelle composante du patrimoine est appelée équivalent patrimonial des droits à la retraite (EPDR). Pour cela, la méthode des droits acquis a été retenue. Elle consiste à calculer pour chaque personne la pension annuelle acquise à partir des données rétrospectives collectées lors de l’enquête Patrimoine 2004. Afin de calculer cette pension, un travail de reconstruction du parcours professionnel de chaque individu a dû être entrepris. Des modèles économétriques ont permis de reconstruire la trajectoire salariale de chacun, indispensable pour calculer la pension acquise. L’équivalent patrimonial des droits à la retraite se calcule en actualisant l’ensemble des pensions annuelles acquises en tenant compte de chaque situation individuelle. Lorsque nous confrontons les distributions des montants de l’EPDR à celles du patrimoine usuel, nous constatons un EPDR moins inégalitaire.

Documents de travail
No F2010/04
Paru le : 01/07/2010