Are Prices Really Affected by Mergers?

Xavier BOUTIN et Lionel JANIN

Dans les années 80, de nombreuses études empiriques ont établi une corrélation positive entre concentration, prix et profit. Ces estimations souffrent cependant de biais de simultanéité : la structure des marchés et les prix découlent de caractéristiques identiques, dont toutes ne sont pas observables. La corrélation en coupe ne peut donc être interprétée de manière causale. Les fusions, qui induisent une rupture dans les interactions stratégiques, constituent des instruments intéressants pour identifier l’impact (statique) de la concentration sur les prix. Les rares études ex post sur les fusions, portant sur des marchés particuliers, sont difficilement généralisables. Cette étude s’intéresse aux prix de vente de 63 secteurs entre 1989 et 2002. L’approche choisie ici est une analyse en différences de différences des mouvements de prix de vente autour des fusions. L’inflation d’un secteur dans lequel s’est produit une fusion est comparée à une inflation «contrefactuelle». Une approche simple retenue par les travaux antérieurs (McCabe 2002) consiste à calculer la moyenne des inflations des autres secteurs. Dans ce papier, une structure plus riche est utilisée sous la forme d’un modèle à facteurs. Cette méthodologie permet de tracer le profil de prix autour des fusions. On distingue les fusions entre entreprises françaises des fusions entre d’autres entreprises européennes examinées par les autorités communautaires au titre de l’affectation du marché commun. Par ailleurs, on distingue également les fusions qui ont fait l’objet d’une analyse approfondie de la part des autorités de concurrence (phase 2) de celles autorisées au terme d’une procédure plus courte (phase 1). L’étude met en évidence une accélération des prix pour les fusions françaises les plus importantes, mais pas pour celles autorisées en phase 1. On observe également une rupture de pente, généralement de sens opposé, pour les fusions entre entreprises étrangères traitées par la Commission européenne.

Documents de travail
No G2008/08
Paru le : 01/07/2008