Analyser les composantes du bien-être et de son évolution - Une approche empirique sur données individuelles

Cédric AFSA

Le revenu n’est pas le seul déterminant du bien-être. D’autres facteurs interviennent : des difficultés rencontrées sur le marché du travail, des problèmes de santé, ou encore un logement sans confort détériorent a priori la qualité de vie. Ils doivent être pris en compte pour mesurer correctement le bien-être des individus. Mais cela suppose qu’on sache estimer leur importance relative. Par exemple et de manière schématique : le bien-être est-il davantage affecté par le fait d’être au chômage ou de vivre dans un logement exigu ? Et de combien ? Nous proposons une méthode pour évaluer les poids respectifs des facteurs monétaires et non monétaires intervenant dans le bien-être exprimé par les personnes concernées. La méthode est fondée sur l’utilisation de variables de satisfaction et de variables plus objectives décrivant les situations individuelles. Elle permet, selon les spécifications retenues, de calculer des indices conjoncturels de l’évolution du bien-être et des indicateurs de distribution du bien-être au sein de la population. Nous utilisons les données du Panel Européen des Ménages couvrant la période 1994-2001. À l’aide de modèles de panel adaptés à la nature subjective des variables de satisfaction, nous estimons les poids des facteurs entrant dans la composition des indicateurs de bien-être, que nous construisons grâce aux informations individuelles apportées par les enquêtes Revenus Fiscaux de l’Insee et des bases de données externes. Nous discutons la portée de ces premiers résultats et esquissons des pistes d’approfondissement.

Documents de travail
No G2008/12
Paru le : 01/12/2008