Projections de population active 2006-2050 : des actifs en nombre stable, une population âgée toujours plus nombreuse.

Élise COUDIN

Les projections de population active visent à appréhender l'évolution future des ressources en main-d'œuvre disponibles en France métropolitaine, à horizon 2050. Celles-ci sont réactualisées au vu des nouvelles estimations et projections de population totale, des changements récents dans la législation des retraites et des dernières observations d'activité BIT. Selon le scénario tendanciel, qui prolonge les tendances observées en matière d'activité, de fécondité, de mortalité et de migrations tout en s'affranchissant des variations conjoncturelles, le nombre d'actifs augmenterait au même rythme que les années précédentes jusqu'en 2007, puis sa croissance se réduirait progressivement jusqu'en 2015. Il se maintiendrait ensuite entre 28,2 et 28,5 millions. Les gains en activité viendraient de la poursuite de la généralisation de l'activité féminine et des seniors, plus souvent actifs du fait d'études plus longues et de la nouvelle législation des retraites. Néanmoins, avec la croissance de la population âgée, il n'y aurait en 2050 plus que 1,4 actif pour un inactif de plus de 60 ans, contre 2,2 en 2005. Autour de la projection tendancielle, des scénarios alternatifs permettent de mesurer l'ampleur qu'induiraient des évolutions démographiques ou d'activité différentes. Une autre hypothèse sur le solde migratoire aurait un effet immédiat sur le nombre d'actifs alors qu'une remontée ou une baisse de la fécondité ne jouerait qu'après 2025. Toutes les variantes sur les comportements d'activité ou démographiques envisagées n'ont cependant que peu d'impact sur le rapport entre actifs et inactifs de plus de 60 ans.

Documents de travail
No F0704.pdf
Paru le : 01/03/2007