Grand Lyon : la précarité reste concentrée à l'est de l'agglomération

Maud Coudène

Le niveau de précarité des ménages du Grand Lyon se situe entre celui de Grenoble Alpes Métropole, moins précaire, et celui de Saint-Étienne Métropole qui l'est davantage. La précarité se localise principalement dans les communes de la banlieue est et dans quatre arrondissements de Lyon. Vaulx-en-Velin est la commune où tous les indicateurs atteignent leur valeur maximale. Vénissieux, Saint-Fons et Givors présentent les mêmes caractéristiques à un degré moindre. Quatorze espaces de précarité conséquents apparaissent sur les dix-neuf communes de plus de 10 000 habitants du Grand Lyon. Ils correspondent en général aux quartiers prioritaires de la politique de la ville, même si trois d'entre eux ressortent, sans être classés parmi eux.

La Lettre Analyses
No 130
Paru le : 28/09/2010