Le Finistère dans tous ses états : 21 regards pour un Finistère durable

Conseil général du Finistère : Jacques Brulard, Nolwenn Colin, Loîc Créac'h, Corinne Thomas, Mathieu Thouément - Insee : Luc Goutard

Que les chiffres se déclinent en statistiques sociales, économiques ou environnementales, l'efficacité de l'action publique ne peut s'envisager sans une observation, une analyse quantitative et qualitative, effectuée en toute objectivité. Diagnostic et évaluation constituent des étapes indispensables à la démarche d'agenda 21, comme celui voté par l'assemblée départementale en juillet 2006 pour une durée de 3 ans. L'actualisation de cet agenda 21 fait l'objet d'une analyse de la situation du département. Cet état des lieux du Finistère en est l'illustration. Il doit permettre de mieux appréhender le Finistère, son évolution et le caractère durable de son développement. Le fil directeur de ce travail s'appuie sur les cinq finalités mises en avant par le ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer : lutte contre le changement climatique et protection de l'atmosphère - préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources - cohésion sociale et solidarité entre territoires et générations - dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables - épanouissement de tous les êtres humains. Le contexte du Grenelle de l'environnement, et des lois en découlant, nous y incite fortement. La nécessaire conciliation de la cohésion sociale, de la protection de l'environnement et du développement économique s'accommode mal d'estimations approximatives pour déterminer les enjeux collectifs et, définir de manière concertée les actions prioritaires. Action sociale, conflits d'usage, occupation des sols, aménagement du territoire, enjeux énergétiques... autant de sujets qui nécessitent la mise en place d'analyses objectives.

Dossier d'Octant
No 52
Paru le : 09/12/2009