Les migrations résidentielles dans le versant français de l'Aire métropolitaine de Lille

Insee Nord-Pas-de-Calais

Le territoire de l’Aire métropolitaine de Lille (AML) se répartit de part et d’autre de la frontière belge (carte 1). Son versant français s’étend le long de la frontière de Maubeuge à la Flandre intérieure et plus au sud dans tout le bassin minier, l’Arrageois et le Cambrésis. Il re groupe en 2006 plus de 2,8 millions d’habitants (3,5 millions en intégrant la partie belge). Seront ici étudiés les déménagements de personnes au sein du territoire de France métropolitaine faisant intervenir au départ ou à l’arrivée le versant français de l’AML. Les change ments de domicile entre les côtés français et belges de l’AML sont donc exclus de l’étude du fait de la faiblesse des effectifs concernés et des lacunes en termes de sources statistiques. En effet, entre 2001 et 2006, moins de 6 000 résidents belges se sont installés dans l’Aire métropolitaine de Lille. À titre de comparaison, l’AML a accueilli sur la même période plus de 30 000 migrants issus du reste de la région Nord-Pas-de-Calais. La faiblesse des flux avec la Belgique, malgré l’importance des deux bassins de population et la proximité géographique, témoigne du rôle de frein que joue une frontière administrative entre deux pays dans les migrations résidentielles.

Les dossiers de Profils
No 100
Paru le : 09/11/2010