L'aire urbaine de Niort, une réelle attractivité à cultiver

Nadège Pradines

L'aire urbaine de Niort offre de bonnes conditions d'emplois : plus de CDI, moins de temps partiel, forte présence des femmes dans l'emploi, chômage faible. Avec une part de cadres qui augmente fortement, la précarité est moins marquée qu'ailleurs. La présence historique de mutuelles d'assurance explique en grande partie ces conditions favorables. Leur secteur offre 18 % des postes, juste derrière l'emploi public. Ces emplois, notamment dans la fonction gestion, contribuent à faire de Niort l'une des aires les plus «métropolitaines» de France, malgré sa taille. 7 touristes sur 10 y viennent d'ailleurs pour affaires. L'informatique, les matériels électriques et la métallurgie sont des secteurs s'affirmant peu à peu dans l'aire. Ces atouts économiques expliquent le rebond démographique de l'aire dans les années 2000, majoritairement dû à l'arrivée de population active et d'enfants sur le territoire. Ils s'installent plus souvent en périphérie du pôle urbain. Le nombre d'actifs de l'aire devrait ainsi continuer d'augmenter d'ici 2035.