Émissions de CO2 liées aux déplacements : les longs trajets, en voiture, pénalisent l'Aquitaine

Cédric Lacour et Jérôme Scarabello (Insee Aquitaine) Fabienne Bogiatto et Thomas Patenotte (Dreal)

En Aquitaine, par navetteur et par km, les déplacements quotidiens pour se rendre sur son lieu de travail ou d'études sont plus émissifs en CO2 que dans l'ensemble des régions de province. Ce constat traduit une très forte utilisation de l'automobile et les difficultés croissantes que peuvent rencontrer les Aquitains pour rejoindre au quotidien leur lieu de travail ou d'études : éloignement du lieu de travail, absence de choix du mode de transport et congestion de certains réseaux routiers. Ces émissions augmentent avec la poursuite de l'étalement urbain et ses corollaires, l'allongement des distances domicile-travail, d'autant plus que la structuration et la morphologie de l'espace aquitain entraînent des trajets longs. L'aire urbaine de Bordeaux illustre les fortes émissions de CO2 engendrées par les déplacements entre la grande périphérie et le centre alors que le pôle urbain, offrant plus l'alternatives à la voiture, est moins émissif. Le dynamisme démographique de la région rend cruciale la réduction d'émissions de CO2 par navetteur. Des actions sont déjà bien engagées.

Aquitaine e-dossiers
No 02
Paru le : 19/11/2013