Fécondité : Midi-Pyrénées à la traîne mais l'écart se réduit

Bernard Nozières (Insee Midi-Pyrénées)

En Midi-Pyrénées, les femmes ont, en moyenne, moins d'enfants que l'ensemble des Françaises. Comme dans le Sud-Ouest ou dans le Nord-Est, la fécondité y est plus faible qu'au niveau national. Elle augmente cependant depuis le milieu des années 90, et l'écart se réduit légèrement. Les femmes accouchent aujourd'hui plus tard, à plus de 30 ans en moyenne. C'est particulier vrai en Haute-Garonne, où les femmes diplômées et actives sont plus nombreuses qu'ailleurs. Le Tarn-et-Garonne constitue au contraire une exception dans tout le Sud-Ouest, avec une fécondité élevée et un âge moyen à l'accouchement plus bas. Le nombre moyen d'enfants par femme, mesuré par l'indicateur conjoncturel de fécondité (cf. encadré), est de 1,84 en Midi-Pyrénées, contre 1,98 en France métropolitaine. Les Midi-Pyrénéennes restent donc en moyenne moins fécondes que l'ensemble des Françaises : la région se classe ainsi parmi les six régions les moins fécondes du pays, avec une fécondité identique à celle de ses voisines, Aquitaine et Limousin. Ce résultat n'est pas nouveau : déjà au début des années 60, Midi-Pyrénées occupait le 19e rang des 22 régions métropolitaines, contre le 17e rang aujourd'hui. L'écart de fécondité avec le niveau national se réduit néanmoins, particulièrement sur les quinze dernières années : il était de 0,26 enfant par femme en 1975, de 0,21 en 1994, à un moment où le niveau de fécondité était très bas partout, et il est de 0,14 en 2009.

Les publications électroniques
Paru le : 15/01/2013