Le pays de Lorient face aux enjeux des mutations économiques et sociales

Isabelle Baudequin, Sylvain Dajoux

Le pays de Lorient connaît, depuis les années 1990, une double mutation : celle de son appareil productif et celle de la structure de sa population. À un contexte économique difficile lié en particulier à la restructuration des activités des chantiers navals, s'ajoute une hétérogénéité croissante de la répartition spatiale des habitants. Dans le domaine économique, la mise en place de dizaines de zones d'activité sur le territoire comme la réorientation de l'emploi maritime vers la plaisance et la course au large témoignent d'un processus de diversification de la structure productive ayant permis d'amorcer une nouvelle phase de développement. Par ailleurs, sa situation géographique particulière, certes en périphérie des grands marchés européens mais connectée au triangle Rennes-Vannes-Nantes, offre également des opportunités pour accroître son insertion dans ce réseau de villes, en s'appuyant sur son récent développement démographique à l'est, son marché du travail ouvert aux autres territoires et ses voies de communication. Avec un littoral attractif pour des ménages plutôt aisés et âgés, le pays de Lorient doit pourtant faire face à un déficit migratoire de ses actifs. Le territoire est ainsi désormais confronté à de nouveaux enjeux articulés autour des services offerts aux populations nouvelles, du regain d'attractivité pour les actifs et les emplois, ainsi que de la maîtrise de son espace et de la préservation de son environnement.

Dossier d'Octant
No 54
Paru le : 14/12/2011