Synthèse régionale de l'industrie bretonne (Octant n° 114)

Marie-Hélène Kerouanton, Jean-Jacques Allain, Nadine Blot, Adrienne Courcoul, Valérie Duval, Serge Le Guen, Benjamin Méreau, Stéphane Moro

La Bretagne a connu un essor relativement récent de son industrie. Entre 1989 et 2000, 19 600 emplois industriels se sont créés, ses effectifs croissant ainsi de 10,7 % alors que, dans la même période, la France se désindustrialisait avec une perte d'emploi de 11 %. Après avoir connu son sommet en 2000, l'emploi industriel a depuis reculé en Bretagne (- 5,5 %), mais résiste cependant bien mieux qu'au niveau national où la décrue s'élève à 11 %. Le solde reste ainsi positif sur l'ensemble de la période (8 300 emplois de plus fin 2006 que fin 1989) alors que la baisse est continue au niveau national. En Bretagne, l'industrie emploie 191 500 salariés fin 2006, soit 17,4 % de l’ensemble des salariés bretons, ce qui en fait une région légèrement plus industrielle que la moyenne des régions françaises. De plus, 16 500 intérimaires travaillent dans l'industrie à temps plein, soit un salarié à temps complet sur dix. Si ce bilan relativement positif se retrouve dans la plupart des secteurs industriels de la région, les Industries Agricoles et Alimentaires (IAA) en sont le principal moteur. Le secteur a créé 12 000 emplois entre 1989 et 2006, et sans lui, l'industrie bretonne aurait perdu des salariés. Représentant plus d'un tiers des emplois industriels breton, il est de très loin le premier secteur de la région, en influençant toutes les caractéristiques. En effet, le salariat industriel en Bretagne est moins qualifié et plus féminisé qu'au niveau des régions de province. Les ouvriers occupent deux tiers des emplois, les femmes un tiers (respectivement 60 % et 25 % en France de province). Les salaires offerts sont plus faibles en Bretagne (14,8 € en moyenne contre 16,3 € en province). Ceci s'explique notamment par une faible valeur ajoutée par emploi en moyenne (14 % de moins qu'en France de province), du fait d'une grande part de main-d'œuvre spécialisée dans des tâches de simple exécution, même si on observe un rattrapage depuis 2000.

Octant - La revue trimestrielle
No 114
Paru le : 01/10/2008