L'industrie bretonne émet peu de CO2 (Octant n° 114)

Sylvain Dajoux

La Bretagne est peu concernée par le marché européen de quotas de CO2 (dioxyde de carbone) en raison de la faible présence d'activités industrielles polluantes sur son territoire (hormis l'agroalimentaire). En 2006, elle est même excédentaire de 200 000 tonnes par rapport aux quotas d'émissions alloués. L'industrie agroalimentaire représente la moitié des rejets de CO2.

Octant - La revue trimestrielle
No 114
Paru le : 01/10/2008