Action sociale : des indicateurs pour le Rhône et la Métropole de Lyon

Marie-Paule Ambrogelly, Jean-Pierre Reynaud (Insee) - La loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles crée la Métropole de Lyon, au statut unique en France à l’heure actuelle. Depuis le 1er janvier 2015, elle exerce sur un périmètre de 59 communes, en plus des champs d’action de la communauté urbaine, les compétences du conseil départemental : aide sociale à l’enfance, personnes âgées, personnes handicapées, insertion des jeunes.

Depuis le 1er janvier 2015, sur le territoire de la circonscription départementale d’État du Rhône, coexistent deux nouvelles collectivités aux compétences départementales : la Métropole de Lyon et le Rhône. Leurs territoires d'action occupent ainsi respectivement les 11e et 55e places parmi les départements français, selon la taille de leur population.

Pour les situer parmi les départements de France métropolitaine, des indicateurs socio-démographiques ont pu être calculés, en lien avec les compétences de ces collectivités, notamment sur le champ de l'action sociale.

Le Rhône continue d’exercer ses compétences de conseil départemental, hors Métropole de Lyon. Ainsi, deux départements, en tant que collectivités territoriales, coexistent sur le territoire de la circonscription départementale du Rhône ; celle-ci demeure tout de même présente au sens de l’administration de l’État. Il est donc important pour ces départements, dans leurs nouvelles délimitations, de pouvoir se comparer aux 97 autres départements de métropole, en s’approchant au mieux des indicateurs sociaux départementaux.

Trois rhodaniens sur quatre habitent la Métropole de Lyon

La circonscription administrative du Rhône, dans son ensemble (code 69), était le 4e département le plus peuplé de France, après le Nord, Paris et les Bouches-du-Rhône. Entre 2007 et 2012, c’est l’un des départements français qui a enregistré l'une des plus fortes progressions annuelles de sa population, en gagnant le plus grand nombre d’habitants (+ 86 000). Sa population est essentiellement urbaine : 86 % de ses habitants vivent dans un grand centre urbain.

En 2012, trois rhodaniens sur quatre habitent dans la Métropole de Lyon (code 69M). Avec 1 325 000 habitants, elle se classe au 11e rang des départements. Sa superficie est plus vaste que celle de la ville de Paris et sa densité de population (2 530 habitants/km²) est supérieure à celle des communautés urbaines de Marseille ou de Lille.

Figure_1 – Le département du Rhône, sa métropole et ses cantons

  • Source : Insee

Par sa superficie (2 715 km²), le Rhône hors Métropole de Lyon (code 69D), que nous appellerons par la suite le Rhône en tant que conseil départemental, compte parmi les plus petits départements de province devant le territoire de Belfort. Au sein de la région, sa population de 438 000 habitants place le Rhône derrière la Drôme mais devant la Savoie et l’Ardèche. À la 55e place des départements français, il se situe entre les Pyrénées-Orientales et l’Eure-et-Loir. Villefranche-sur-Saône est la commune la plus peuplée, avec 36 000 habitants.

De grandes disparités territoriales

Ces deux départements restent plus jeunes que la moyenne française. Ils se différencient malgré tout par leur structure démographique. La part des jeunes de moins de 20 ans est plus élevée dans le Rhône mais, compte-tenu des sites d’enseignement supérieur, celle des moins de 25 ans est plus forte dans la Métropole de Lyon tout en restant inférieure à celle du département du Nord.

La Métropole de Lyon est bien placée pour sa part de diplômés de l’enseignement supérieur et de cadres, respectivement au 3e et 5e rang des départements français. Le taux de chômage (12,1 % au recensement) y est, en revanche, plus élevé que la moyenne nationale.

Si les revenus médians par unité de consommation sont, en moyenne, assez proches dans les deux territoires, des disparités importantes existent néanmoins. Avec un revenu élevé pour les 10 % des ménages les plus aisés (au moins 42 740 euros en 2011), la Métropole de Lyon arrive immédiatement après certains départements d’Île-de-France et la Haute-Savoie, et devant les Alpes-Maritimes. Le Rhône, quant à lui, est le département métropolitain où le revenu des 10 % des ménages les plus pauvres est le moins bas. C’est aussi le département où le taux de chômage est le plus faible de France métropolitaine (7,6 %).

En matière d’action sociale, la Métropole de Lyon devrait être très impliquée étant donné la grande hétérogénéité de sa population. Sans être parmi les plus élevées de France, la part de la population couverte par le RSA (5,1 %) et celle des bénéficiaires de la CMU (8,2 %) sont supérieures à la moyenne nationale. En revanche, la part des jeunes de 18-25 ans non insérés (15,1 %) est peu importante et place la Métropole au 6e rang des départements métropolitains.

Certains équipements sociaux, comme les places en établissement d’aide sociale à l’enfance, sont bien représentés dans le Rhône. De même, la part des personnes de plus de 75 ans vivant en institution est importante, le plaçant en 8e position des départements français et en 2e position en Rhône-Alpes, après l’Ardèche. Avec un nombre d’infirmiers de 181 pour 100 000 habitants, le Rhône se situe en 31e position après l’Ardèche et la Drôme.

Figure 2 – Indicateurs sociaux départementaux du Rhône et de la Métropole de Lyon

Indicateurs sociaux départementaux du Rhône et de la Métropole de Lyon
Métropole de Lyon Rhône (hors Métropole) France métropolitaine
Indicateurs de contexte
Population totale en 2012 1 324 637 438 229 63 375 971
Part des moins de 25 ans (en %) 34,2 32,1 30,5
Part des plus de 75 ans (en %) 8,0 7,9 9,1
Indice de vieillissement* 60,1 56,7 69,4
Population vivant dans les grandes aires urbaines (en %) 100 90 82,6
Revenu fiscal médian des ménages par UC en 2011 (en euros) 20 334 21 223 19 218
Taux de chômage au recensement (en %) 12,1 7,6 11,6
Parmi les demandeurs d'emploi au 31/12/2013, part des moins de 25 ans (en %) 14,0 16,6 16,2
Parmi les demandeurs d'emploi au 31/12/2013, part des femmes (en %) 47,4 50,4 49,9
Taux d'activité de la population (en %) 71,8 75,1 72,2
Part des cadres en % 10,5 7,3 7,2
Part des ouvriers en % 8,6 10,7 11,0
Part des retraités en % 18,1 20,5 21,7
Part des jeunes non diplômés parmi les 25-34 ans (en %) 13,7 13,2 15,1
Part des jeunes diplômés de l'enseignement supérieur parmi les 25-34 ans (en %) 54,1 42,2 42,7
Part des logements sur-occupés parmi les résidences principales (en %) 14,0 3,8 9,7
Part des fonctions métropolitaines (en %) 35,7 22,7 25,7
Part des fonctions de production (en %) 12,7 25,1 18,6
Aide sociale à l'enfance
Places en établissements d'aide sociale à l'enfance au 1/1/2013 (pour 1000 jeunes de 0 à 20 ans ) 3,3 6,0 3,8
Personnes handicapées
Allocataires de l'AAH en 2012, part de la population couverte (en %) 3,0 2,0 2,9
Personnes âgées
Nombre d'infirmiers libéraux pour 100 000 habitants, en 2012 142 181 139
Part des personnes de 75 ans et plus vivant en institution (en %) 9,8 13,3 9,6
Part des personnes de 75 ans et plus vivant seules (en %) 41,2 34,9 38,7
Insertion sociale
Part des jeunes non insérés (non étudiants et sans emploi) au sein des 18-25 ans (en %) 15,2 16,9 19,9
Part de la population couverte par le RSA socle en 2012 (en %) 5,1 2,2 4,8
Part des bénéficiaires de la CMU complémentaire en 2012 (en %) 8,2 3,2 6,8
  • Sources : Pôle Emploi, CNAF, MSA, Drees, DRJSCS, répertoire ADELI, Insee

Sources

Les indicateurs sociaux départementaux, issus d’un groupe de travail organisé par le Cnis, constituent le socle d’un système d’information partagé entre échelons nationaux et départementaux dans les principaux domaines de l’action sociale départementale (protection de l’enfance, personnes handicapées, insertion sociale, personnes âgées, etc.). Pour les situer parmi les départements français, quelques indicateurs sociaux ont pu être calculés pour le nouveau Rhône et pour la Métropole de Lyon selon la disponibilité des sources et leur date. À chaque indicateur correspond un tableau permettant de classer les départements, disponible dans les « chiffres détaillés ».

Pour en savoir plus

Action sociale : des indicateurs pour le nouveau Rhône et la métropole de Lyon, Chiffres détaillés, septembre 2015

Nouveau Rhône : un territoire contrasté en interaction avec les territoires voisins, Insee Analyses Rhône-Alpes n°7, octobre 2014

Rhône : un fort dynamisme démographique, Insee Rhône-Alpes, Lettre Analyses n°218, janvier 2014