Les Hautes-Pyrénées au 1er semestre 2015

Isabelle Pertile

Stabilité du chômage

Dans les Hautes-Pyrénées, le taux de chômage** est stable au cours du 1er semestre 2015. Le chômage touche 11,5 % de la population active du département à la fin du semestre, contre 10,3 % en moyenne en Midi-Pyrénées et 10,0 % en France métropolitaine.

Sur un an, le taux de chômage des Hautes-Pyrénées augmente de 0,3 point, tout comme en Ariège et en métropole. En Midi-Pyrénées, la progression est de 0,2 point.

Figure 1 – Taux de chômage

%, données CVS*
Taux de chômage
Hautes-Pyrénées Midi-Pyrénées
2009T1 9,2 8,1
T2 9,7 8,7
T3 9,8 8,7
T4 10,4 9,0
2010T1 10,1 8,9
T2 9,8 8,9
T3 9,8 8,9
T4 9,7 8,9
2011T1 10,0 8,9
T2 9,9 8,8
T3 9,9 9,0
T4 10,1 9,2
2012T1 10,5 9,3
T2 10,7 9,5
T3 10,8 9,6
T4 11,2 9,9
2013T1 11,3 10,1
T2 11,4 10,2
T3 11,4 10,2
T4 11,2 10,0
2014T1 11,2 10,1
T2 11,2 10,1
T3 11,5 10,4
T4 11,5 10,5
2015T1 11,3 10,3
T2 11,5 10,3
  • Source : Insee, taux de chômage localisés

Figure 1 – Taux de chômage

Recul de l’emploi salarié et de l’intérim en particulier

Dans les Hautes-Pyrénées, l’emploi salarié marchand dans les secteurs non agricoles se replie de façon significative au cours du 1er semestre 2015, en données corrigées des variations saisonnières. C’est la plus forte baisse observée dans la région (- 1,8 %). L’intérim plonge (- 9,3 %). Une majorité de services marchands perdent des emplois, le secteur le plus touché étant l‘hébergement restauration  (- 8,5 %). À l’inverse, les activités immobilières, les services aux entreprises ainsi que les activités financières créent des emplois. La construction et le commerce sont en berne (respectivement - 1,9 % et - 1,2 %). L’industrie est en légère hausse grâce au dynamisme de l’agroalimentaire (+ 5,7 %) et à la fabrication de matériels de transport (+ 5,3 %). Sur un an, l’emploi salarié des Hautes-Pyrénées recule de 2,1 % : la baisse est générale.

Au niveau régional, l’emploi salarié marchand non agricole progresse très légèrement sur un an (+ 0,1 %) alors qu’il ralentit en France métropolitaine (- 0,1 %).

Figure 2 – Estimations trimestrielles de l'emploi salarié

indice base 100 au 1er trimestre 2008,données CVS*
Estimations trimestrielles de l'emploi salarié
Hautes-Pyrénées Midi-Pyrénées
2008T1 100,0 100,0
T2 97,7 99,7
T3 97,6 99,2
T4 96,5 99,1
2009T1 95,6 98,2
T2 94,4 98,0
T3 94,3 97,9
T4 93,6 98,2
2010T1 94,5 98,3
T2 93,8 98,3
T3 93,7 98,7
T4 94,2 99,1
2011T1 93,1 99,4
T2 93,9 100,3
T3 94,1 100,5
T4 92,5 100,3
2012T1 92,2 100,6
T2 92,7 100,7
T3 92,3 100,9
T4 91,4 100,6
2013T1 92,6 100,8
T2 90,2 100,4
T3 90,2 100,5
T4 90,2 100,7
2014T1 89,4 100,7
T2 88,8 100,6
T3 88,4 100,4
T4 88,5 100,7
2015T1 88,4 100,8
T2 86,9 100,8
  • * Données corrigées des variations saisonnières
  • Source : Insee, estimations trimestrielles d'emploi salarié marchand hors agriculture et particuliers employeurs

Figure 2 – Estimations trimestrielles de l'emploi salarié

Demandeurs d’emploi : les moins de 25 ans plus touchés par la hausse

Au 1er semestre 2015, le nombre de demandeurs d’emploi*** augmente un peu plus fortement dans les Hautes-Pyrénées (+ 3,7 %) qu’en Midi-Pyrénées (+ 3,3 %). Cette hausse est générale, mais elle affecte plus particulièrement les moins de 25 ans (+ 7 %) ainsi que les hommes. C’est la deuxième plus forte augmentation derrière l’Aveyron pour les plus jeunes (+ 7,3 %).

Sur un an, la dégradation du marché du travail dans les Hautes-Pyrénées (+ 6,5 %) est moins élevée qu’au niveau régional (+ 7,4 %) et national (+ 7,1 %). Les moins de 25 ans sont encore les plus touchés par cette dégradation (+ 9,4 %), même si les seniors les suivent de près (+ 8,3 %). Fin juin 2015, 42 % des demandeurs d’emploi des Hautes-Pyrénées sont inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an, contre 43 % au niveau régional et 44 % au niveau métropolitain.

Figure 3 – Demandeurs d'emploi inscrits fin juin 2015 (catégories A, B et C***, données CVS*)

Demandeurs d'emploi inscrits fin juin 2015 (catégories A, B et C***, données CVS*)
Nombre 30/06/2015 Évolution (%) par rapport au
31/12/2014 30/06/2014
Hommes 10 081 3,4 8,2
Femmes 10 856 4,0 5,0
Moins de 25 ans 3 124 7,0 9,4
25-49 ans 12 218 2,6 5,0
50 ans et plus 5 595 4,4 8,3
Inscrits depuis plus d'un an 8 813 4,0 8,5
Total Hautes-Pyrénées 20 938 3,7 6,5
Midi-Pyrénées 265 917 3,3 7,4
  • * Données corrigées des variations saisonnières
  • *** Demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi, dans les catégories A, B, C tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi, sans emploi ou ayant exercé une activité réduite au cours du mois
  • Source : Pôle emploi, Dares

Léger recul des créations d’entreprises

Au 1er semestre 2015, le nombre total d’entreprises créées dans les Hautes-Pyrénées recule de 0,5 % par rapport au semestre précédent, en données corrigées des variations saisonnières. C’est la plus faible baisse dans la région, hormis le Gers où les créations augmentent. Seul le repli des immatriculations d’auto-entrepreneurs (- 22,0 %) explique cette baisse. Dans la région, les créations d’entreprises régressent globalement de 4,6 %.

Par rapport au 1er semestre 2014, le nombre d’entreprises créées diminue de 0,4 % en Hautes-Pyrénées contre 8,3 % dans la région.

Sur la même période, les défaillances d’entreprises progressent de 2,6 % dans le département, alors qu’elles reculent de 3,2 % en Midi-Pyrénées.

Figure 4 – Créations d'entreprises au 1er semestre 2015 (données CVS-CJO et brutes)*

Créations d'entreprises au 1er semestre 2015 (données CVS-CJO et brutes)*
Nombre d'entreprises créées Évolution du cumul (%)
sur le semestre 1er S15/2S14 sur un an 1er S15/1er S14
Hautes-Pyrénées 811 -0,5 -0,4
dont micro-entrepreneurs 327 -22,0 -14,2
Midi-Pyrénées 11696 -4,6 -8,3
dont micro-entrepreneurs 4818 -28,0 -33,2
  • * Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables
  • Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)

Baisse des logements autorisés et des mises en chantier

Fin juin 2015, dans les Hautes-Pyrénées, 900 logements, en données cumulées sur 12 mois, sont autorisés à la construction, soit 10 % de moins qu’en juin 2014. Le nombre de logements mis en chantier (800) chute de 33 %. Au niveau régional, le nombre de logements autorisés (20 100) fin juin 2015 baisse de 9 % par rapport à 2014 tandis que le nombre des logements commencés (20 000) augmente de 2 %.

Figure 5 – Construction de logements

Nombre de logements cumulés sur 12 mois
Construction de logements
Autorisés Commencés
2010T1 2000 1500
T2 2200 1600
T3 2200 1700
T4 1900 1800
2011T1 1800 1700
T2 2000 1800
T3 1900 1700
T4 1900 1500
2012T1 1900 1500
T2 1600 1400
T3 1600 1300
T4 1500 1200
2013T1 1900 1200
T2 2000 1300
T3 1900 1400
T4 1700 1400
2014T1 1100 1400
T2 1000 1200
T3 1000 1000
T4 1000 900
2015T1 1000 900
T2 900 800
  • Source : SOeS, Sit@del2

Figure 5 – Construction de logements

Fin juin 2015, 141 550 m2 de locaux commerciaux (en données cumulées) sont autorisés à la construction, soit 15 % de plus qu’en juin 2014. Les surfaces mises en chantier chutent de 25 %. Au niveau régional, les surfaces de locaux non résidentiels autorisées et mises en chantier chutent de respectivement 14 % et 6 % entre juin 2015 et juin 2014.

Figure 6 – Construction de locaux non résidentiels

Surfaces cumulées sur 12 mois en milliers de m2
Construction de locaux non résidentiels
Autorisées Commencées
2010T1 195 167 113 856
T2 224 768 135 590
T3 213 186 146 451
T4 234 888 133 613
2011T1 312 295 142 576
T2 273 154 114 859
T3 266 680 179 849
T4 224 438 201 780
2012T1 139 492 214 331
T2 150 729 209 116
T3 144 750 123 531
T4 146 579 102 146
2013T1 153 644 83 716
T2 133 975 81 732
T3 140 721 75 449
T4 122 139 81 771
2014T1 116 844 72 963
T2 123 482 89 059
T3 115143 91435
T4 148874 87446
2015T1 142003 90995
T2 141548 66808
  • Source : SOeS, Sit@del2

Figure 6 – Construction de locaux non résidentiels

Moindre fréquentation de la clientèle française

Au 1er semestre 2015, la fréquentation des hôtels des Hautes-Pyrénées, mesurée en nombre de nuitées, diminue par rapport au 1er semestre 2014. Cette baisse est imputable au désistement de la clientèle française, notamment à Lourdes, malgré un début d’année prometteur dû aux fêtes de Pâques. En Midi-Pyrénées, la fréquentation hôtelière progresse (+ 0,8 %), surtout grâce aux touristes étrangers (+ 1,8 %) et dans une moindre mesure à la clientèle française (+ 0,4 %).

Figure 7 – Fréquentation hôtelière au 1er semestre 2015

Fréquentation hôtelière au 1er semestre 2015
Cumul au 1er semestre 2015 Évolution du cumul (%)
1er S15/1er S14
Nuitées françaises 595 611 -8,3
Nuitées étrangères 613 606 6,3
Hautes-Pyrénées 1 209 217 -1,4
Midi-Pyrénées 3 600 222 0,8
  • Source : Insee, CRT-CDT- Enquête de fréquentation dans l'hôtellerie

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur : http://www.insee.fr/mp

Note de conjoncture trimestrielle de l’Insee Midi-Pyrénées, rubrique Publications/Insee Conjoncture Midi-Pyrénées

Indicateurs clés de la région Midi-Pyrénées , rubrique Tableau de bord de la Conjoncture

La conjoncture au 2d semestre 2014 dans les départements de Midi-Pyrénées, rubrique Publications/Insee Flash Midi-Pyrénées n°52 à 59