Hôtels : une saison 2015 portée par les touristes français

Valérie Torre, Insee

Durant la saison 2015, le nombre de nuitées passées dans les hôtels de Corse progresse de 6,3 % sur un an, grâce à la clientèle française. Cette hausse de fréquentation concerne tous les mois de la saison. Elle bénéficie aux établissements classés et s’étend sur l’ensemble du territoire insulaire.

Cette publication a été réalisée en partenariat avec l'Agence du Tourisme de la Corse

Insee Flash Corse
No 8
Paru le : 18/12/2015

2,5 millions de nuitées dans les hôtels

En 2015, au cours des mois de mai à septembre cumulés, les touristes ont passé 2,5 millions de nuitées dans les hôtels de Corse, soit une hausse de 6,3 % sur un an. Cette progression doit cependant être relativisée car elle succède à une saison 2014 qui avait pâtit à la fois de la morosité économique et d’une météo maussade (- 5,3 %). Si ce résultat ne permet pas à la saison 2015 d’afficher un record de fréquentation, il s’inscrit dans une tendance à la stabilité par rapport aux années 2010 et 2013 notamment qui culminaient au dessus des 2,5 millions de nuitées.

Hausse des nuitées françaises, stabilité des étrangères

La clientèle française, qui regroupe les trois quart des nuitées, est le moteur de cette saison 2015. Elle progresse de 8,7 % au cours des mois de mai à septembre cumulés, en lien avec une augmentation du nombre d’arrivées (+ 5,6 %). En revanche, les touristes étrangers sont venus moins nombreux (- 5,5 %) mais leurs séjours ont été un peu plus longs. Cela a pour conséquence une stabilité du nombre de leurs nuitées (+ 0,6 %).

Les Allemands et les Italiens demeurent les premières clientèles étrangères de l’île. Après un recul un an auparavant, les Italiens enregistrent une progression de 13,5 % de leurs nuitées. Les Allemands, quant à eux, continuent de renforcer leur présence avec 6,8 % de nuitées supplémentaires. Ce duo de tête est rejoint par les Belges, en hausse de 15 % cette année.

La fréquentation mensuelle croît tout au long de la saison 2015, soutenue majoritairement par la présence des touristes français. C’est au cours des mois de juillet et août, que l’afflux de clientèle touristique se concentre invariablement, avec 1,2 million de nuitées. Les conditions météorologiques favorables et le calendrier, propice aux longs week-ends, favorisent la bonne tenue des mois de mai et juin. La fréquentation de septembre, stable en 2014, progresse aussi, portée à la fois par les clientèles françaises et étrangères, ce qui lui permet d’atteindre un niveau de nuitées qui dépasse celui des années antérieures.

La saison 2015 dans l’hôtellerie est également favorable en France métropolitaine, avec une croissance des nuitées de 3,1 %. L’insécurité redoutée dans les pays du Sud et la météo clémente ont probablement favorisé le report des intentions des touristes vers l’hexagone. Les régions du pourtour méditerranéen enregistrent une hausse, toutefois moins marquée qu’au niveau de la Corse.

1 – Nuitées françaises et étrangères dans les hôtels de Corse

  • Source : Insee-DGE, Enquêtes de fréquentation touristique.

2 – Evolution mensuelle de l’offre et de l’occupation des hôtels de Corse en 2015

  • Source : Insee-DGE, Enquêtes de fréquentation touristique.

Progression de la fréquentation des établissements classés

De mai à septembre cumulés, l’occupation globale des hôtels est en hausse. Cela s’explique essentiellement par une augmentation du nombre de chambres occupées (+ 2,6 %), l’offre en chambre restant stable sur un an. Parallèlement, l’évolution de la fréquentation diffère en fonction des catégories.

C’est dans les 4 étoiles et plus que la progression des nuitées est la plus forte. Elle résulte d’une occupation favorable, mais aussi de la transformation du parc avec l’arrivée de nouveaux établissements anciennement de catégories inférieures. Les hôtels non classés sont les seuls à perdre des nuitées du fait d’une baisse simultanée de l’offre et du nombre de chambre occupées. En effet, sept établissements non classés (soit 6 000 chambres mensuelles) ont demandé une classification Atout France entre 2014 et 2015.

La hausse de la fréquentation hôtelière s’étend à tous les territoires insulaires. C’est dans le bassin bastiais qu’elle est la plus forte, avec + 9,4 %. Dans le bassin touristique d’Ajaccio, elle s’établit à 6,9 %, portée par la clientèle française (+ 11,3 % contre - 7,8 % pour les étrangers). Elle est la plus modérée dans l’Extrême Sud où elle est imputable aux étrangers (+ 6,8 % contre - 0,5% pour les Français).

– Nuitées des principales clientèles des hôtels de Corse

Données cumulées de mai à septembre 2015 et variation selon les catégories d'établissements
Nuitées des principales clientèles des hôtels de Corse
Mai à septembre Effectif Variation 2015/2014 (en %)
Totale Dans les 1 et 2 étoiles Dans les 3 étoiles Dans les 4 et 5 étoiles Dans les non classés
Nuitées françaises 1 791 109 8,7 5,5 11,4 14,7 -5,2
Nuitées étrangères 725 364 0,6 6,7 -2,9 10,7 -5,1
Dont : Italiens 139 158 13,5 ns ns ns ns
Allemands 132 576 6,7 ns ns ns ns
Belges 105 571 15,0 ns ns ns ns
Suisse 94 205 0,5 ns ns ns ns
  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique.

3 – Evolution des nuitées totales dans les hôtels entre 2014 et 2015 par région

  • Source : Insee-DGE, Enquêtes de fréquentation touristique.

Définitions

Nuitées (fréquentation) : nombre total de nuits passées par les clients dans un établissement.

Arrivées (séjours) : nombre de clients différents qui séjournent une ou plusieurs nuits consécutives dans le même établissement.

Durée moyenne de séjour : nombre de nuitées divisé par le nombre d'arrivées (en jours).

Taux d'occupation : chambres occupées rapporté au nombre de chambres offertes (en %).

Touriste : visiteur qui passe au moins une nuit dans un hébergement pour un motif professionnel ou privé.

Méthodologie

Depuis juillet 2011, un partenariat entre l'Insee Corse et l'Agence du tourisme de la Corse (ATC) permet de réaliser une extension régionale des enquêtes nationales de fréquentation dans les hôtels et les campings.