Une fréquentation en légère hausse dans les campings en 2015

Barbara Luquet, Insee

Après une saison 2014 défavorable, la fréquentation des campings de Corse progresse de 3 % cette année, portée par la clientèle française venue plus nombreuse. Cette hausse concerne uniquement les emplacements équipés. Elle est notamment marquée en juillet et en septembre, ce mois progressant régulièrement depuis plusieurs années.

Cette publication a été réalisée en partenariat avec l'Agence du Tourisme de la Corse

Insee Flash Corse
No 9
Paru le : 18/12/2015

4,1 millions de nuitées dans les campings

En 2015, la fréquentation des campings de Corse est en hausse de 3 %, avec 4,1 millions de nuitées de mai à septembre. Ce résultat est à nuancer car il fait suite à une année 2014 en baisse de 9 % sur un an. Ce regain de fréquentation est lié au nombre de séjours plus élevé dans les établissements de plein air (+ 5 % entre 2014 et 2015). Les durées moyennes de séjours, l’occupation et le nombre moyen de personnes par emplacement restent stables durant la période.

La clientèle française, socle de fréquentation touristique dans l’hôtellerie de plein air en Corse, retrouve le chemin de l’île de beauté en 2015 après une saison 2014 où elle faisait défaut (+ 6 % en 2015 contre - 13 % en 2014). Les clientèles étrangères marquent un léger repli (- 1,5 %). En effet, même si les campeurs italiens fréquentent un peu plus l’île cette année, ils ne suffisent pas à compenser la désaffection des Allemands et des Suisses venus moins nombreux (respectivement - 5 % et - 10 %).

Une fréquentation en hausse grâce aux emplacements équipés

Sur le long terme, la fréquentation est quasi-stable depuis l’année 2010 (hors 2013 en forte hausse). Toutefois, les établissements se sont progressivement adaptés à une nouvelle demande en investissant dans les emplacements équipés. Ces derniers prennent ainsi une place de plus en plus importante : ils regroupent désormais 40 % des nuitées contre 30 % en 2010. De même, depuis six ans, les établissements classés bénéficient progressivement d’une meilleure fréquentation.

Entre 2014 et 2015, la fréquentation des emplacements nus est stable. Ainsi, la hausse de fréquentation globale des campings de Corse est due uniquement aux emplacements équipés dont le nombre de nuitées augmente de 8 % sur un an. Les touristes français privilégient particulièrement ce type d’emplacement : une nuitée française sur deux contre une sur quatre seulement pour les étrangers.

La croissance du nombre de nuitées de l’hôtellerie de plein air insulaire est similaire à la moyenne de France métropolitaine. Sur le pourtour méditerranéen, c’est la Corse qui enregistre l’évolution la plus élevée.

1 – Nuitées françaises et étrangères dans les campings de Corse

  • Source : Insee-DGE, Enquêtes de fréquentation touristique.

2 – Evolution mensuelle de l’offre et de l’occupation par type d’emplacements dans les campings de Corse en 2015

  • Source : Insee-DGE, Enquêtes de fréquentation touristique.

Septembre attire de plus en plus de clientèle

Au fil des mois, la fréquentation des campings n’est pas homogène. Les juillettistes sont 7 % de plus qu’en 2014, année marquée par une météorologie et un contexte social peu propices aux voyages. Cette hausse de fréquentation est le fruit de séjours plus nombreux surtout des clientèles françaises. Le mois d’août quant à lui est stable. Sur du plus long terme, la fréquentation est globalement stable sur ces 2 mois (hors année 2013).

Le mois de septembre prend de l’ampleur et progresse régulièrement d’années en années pour atteindre 495 000 nuitées en 2015. Il dépasse même le nombre de nuitées du mois de juin. Ce sont là encore les clientèles françaises qui portent cette augmentation.

Mai et juin sont des mois dont la fréquentation alterne d’une année sur l’autre depuis quelques temps. Ceci est directement lié aux ponts mais aussi aux vacances des clientèles étrangères, en particulier allemandes, dont les dates ne sont pas fixes. Cette année, c’est le mois de mai qui bénéficie d'une hausse de fréquentation, due pour près des trois quarts aux clientèles étrangères.

L’augmentation de la fréquentation touristique est marquée dans trois des quatre bassins touristiques de Corse. Seul le bassin ajaccien est en recul par rapport à 2014 avec une perte de 3 % des nuitées sur un an. Le bassin balanin est celui où la hausse est la plus importante (+ 8 %), cependant c’est dans cette zone que la fréquentation avait le plus baissé en 2014 (- 15 %).

– Principales clientèles des campings de Corse en 2015

Cumul des nuitées de mai à septembre
Principales clientèles des campings de Corse en 2015
Effectifs Variation 2015/2014 (%) Part dans les emplacements nus (%) Part dans les emplacements équipés (%)
Nuitées françaises 2 515 183 6,1 50,8 49,2
Nuitées étrangères 1 551 212 -1,5 74,3 25,7
Dont: Allemagne 597 890 -4,9 ns ns
Italie 408 691 2,7 ns ns
Suisse 161 400 -10,2 ns ns
  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique.

3 – Evolution des nuitées totales dans les campings entre 2014 et 2015 par région

  • Source : Insee-DGE, Enquêtes de fréquentation touristique.

Définitions

Nuitées (fréquentation) : nombre total de nuits passées par les clients dans un établissement.

Arrivées (séjours) : nombre de clients différents qui séjournent une ou plusieurs nuits consécutives dans le même établissement.

Durée moyenne de séjour : nombre de nuitées divisé par le nombre d'arrivées (en jours).

Taux d'occupation : chambres occupées rapporté au nombre de chambres offertes (en %).

Emplacements nus : dépourvus de toutes formes d'hébergements. Les emplacements prévus pour le stationnement des camping-cars sont considérés comme des emplacements nus.

Emplacements équipés ou locatifs : dotés d'un hébergement (bungalow, bungatoile, mobil-home, habitation légère de loisir...).

Touriste : visiteur qui passe au moins une nuit dans un hébergement pour un motif professionnel ou privé.

Méthodologie

Depuis juillet 2011, un partenariat entre l'Insee Corse et l'Agence du tourisme de la Corse (ATC) permet de réaliser une extension régionale des enquêtes nationales de fréquentation dans les hôtels et les campings.