L’effet redistributif de la loi Hadopi sur la part de marché des films américains en salle

Christophe BELLÉGO and Romain DE NIJS

Cette étude évalue la loi anti-piratage dite « Hadopi » pour étudier les effets du piratage sur les recettes des films en salle. À l'aide de quatre stratégies d'identification à différents niveaux d'observation (pays, villes, consommateurs, films), nous trouvons que l'introduction de la loi Hadopi est associée à une augmentation de la part de marché des films américains de 9 % mais sans augmentation de la demande totale pour les films en salle. L'analyse écarte les différentes réactions des distributeurs comme autres explications possibles à cet effet de substitution favorable aux films américains. La hausse des recettes des films américains est principalement expliquée par le comportement des jeunes consommateurs. (Ce document est en anglais)

Documents de travail
No G2015/17
Paru le : 20/11/2015