Effet de l’activité et des prix sur le revenu salarial des différentes catégories socioprofessionnelles

Jean-Baptiste BERNARD et Quentin LAFFÉTER

À partir des déclarations annuelles de données sociales (DADS) et des comptes nationaux, des séries d'emploi et de salaire par grandes catégories socioprofessionnelles ont été constituées pour identifier d'éventuelles différences d'ajustement à court terme face à un choc conjoncturel. L'ajustement à un choc d'activité serait réalisé davantage sur les volumes d'emploi pour les moins qualifiés (ouvriers et employés). A contrario, il porte plus sur le salaire des cadres et des professions intermédiaires, du fait vraisemblablement de la composante variable de leur rémunération. En revanche, face à un choc de prix, le salaire des cadres serait moins pénalisé à très court terme car l'ajustement est plus rapide, peut être en lien avec un pouvoir de négociation plus fort. Cette différence d'indexation devient rapidement non significative. Une hausse de TVA illustre ces différents canaux de transmission en proposant un choc réaliste à la fois en termes de prix et d'activité. À la suite de celle-ci, le pouvoir d'achat du revenu salarial de l'ensemble des salariés serait affecté à court terme, mais toucherait relativement moins les cadres et les professions intermédiaires.

Documents de travail
No G2015/14
Paru le : 20/10/2015