Le grand Sud-Ouest en première ligne de l’aéronautique et du spatial de défense

Véronique Decret

La filière aéronautique et spatiale (AS) du grand Sud-Ouest possède depuis très longtemps une tradition de production pour la Défense. En 2013, les commandes militaires y représentent 14 % de l’activité de la chaîne d’approvisionnement (« supply chain ») aéronautique et spatiale, et 19 % de la chaîne travaillant en lien avec la Défense, principalement dans la maintenance, les équipements embarqués et l’ingénierie. Dans le grand Sud-Ouest, 78 000 salariés relèvent d’une entreprise participant à une activité en relation avec l’aéronautique et le spatial, liée à la défense (ASD). Les trois quarts de cet effectif sont employés par la supply chain, plutôt au sein de grandes entreprises et d’entreprises de taille intermédiaire (ETI).

L’engagement des forces armées sur les différents théâtres d’opérations et les ventes de l’avion Rafale de Dassault Aviation qui prévoit, dès 2018, de tripler sa cadence de production, devraient fortement solliciter la supply chain aéronautique et spatiale (AS) du grand Sud-Ouest (GSO). Celle-ci comprend les sous-traitants, les fournisseurs et les prestataires de services de la construction aéronautique et spatiale (figure 1). Dans un contexte de forte demande émanant de l’aviation commerciale et de vive concurrence, cette hausse d’activité représente un nouveau défi pour la chaîne d’approvisionnement, sachant que la plupart des acteurs qui répondent aux commandes militaires travaillent aussi pour le marché civil.

Figure_1 – Filière aéronautique et spatiale du grand Sud-Ouest en 2013

  • Source : Insee, Enquête Filière aéronautique et spatiale 2013 dans le Grand Sud-Ouest

La présente étude vise à caractériser la filière qui répond à la demande des donneurs d’ordres de la Défense dans le grand Sud-Ouest (GSO), avant la montée en puissance attendue des commandes militaires.

Une activité défense historique

La production aéronautique et spatiale à destination de la Défense (ASD) est historiquement implantée dans le grand Sud-Ouest depuis près de 80 ans. En 2013, elle représente 14 % de l’ensemble de l’activité civile et militaire AS de la supply chain du grand Sud-Ouest (25 % en Aquitaine et 10 % en Midi-Pyrénées). Les travaux liés à l’activité militaire s’adressent surtout à l’industrie pour de la maintenance, des équipements électriques et électroniques, de la construction aéronautique et spatiale ou encore de la métallurgie. Cette activité industrielle se situe notamment en Aquitaine autour de grands leaders tels que Dassault Aviation, Turbomeca, Herakles ou la Direction Générale de l’Armement (DGA) pour la production du missile balistique M51. L’ingénierie est plutôt localisée en Midi-Pyrénées, auprès notamment des grands donneurs d’ordres du spatial comme Airbus Defence and Space ou Thales Alenia Space. Au total, la filière aéronautique et spatiale liée à la défense compte près de 78 000 salariés dans le grand Sud-Ouest (62 % de l’effectif total AS), donneurs d’ordres, fournisseurs, sous-traitants et prestataires de services confondus.

En 2013, les contrats militaires génèrent près de 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires, ce qui représente 19 % de l’activité aéronautique et spatiale de la supply chain liée à la défense dans le GSO. Parmi le millier d’entreprises de la chaîne d’approvisionnement AS, un peu plus de 400 ont répondu à la demande militaire.

Maintenance, avionique et ingénierie

Les commandes militaires adressées à la supply chain AS du grand Sud-Ouest sont avant tout des travaux de fabrication. La moitié des contrats relèvent, en effet, de la fabrication électrique et électronique (« avionique » soit installation d’équipements embarqués électriques et électroniques) ou de la maintenance (figure 2) Cette demande s’adresse, entre autres, à des entreprises de renommée internationale telles que l’Atelier Industriel Aéronautique (AIA), spécialiste de la réparation de moteurs pour la Défense, Sabena Technics pour la maintenance lourde des appareils, Rockwell Collins pour l’installation et la maintenance des systèmes de navigation ou encore Thales pour l’avionique embarquée comme le matériel de guidage, de surveillance ou de défense aéroportée. Le poids des commandes militaires est important dans ces deux secteurs : plus de la moitié du chiffre d’affaires AS de la maintenance et le quart de celui de la fabrication électrique et électronique (avionique).

Les travaux d’ingénierie et d’informatique représentent 22 % des commandes de la Défense. Ils s’adressent presque exclusivement aux sociétés d’ingénierie, qui fournissent par ailleurs le plus gros bataillon des effectifs liés à la Défense. L’ingénierie est toutefois moins dépendante de l’activité militaire puisque celle-ci ne contribue qu’à 18 % de son chiffre d’affaires AS. De même, de nombreuses industries de la métallurgie travaillent pour la Défense, mais dans une moindre mesure (14 % du chiffre d’affaires).

Figure 2 – La maintenance : première activité militaire de la supply chain aéronautique et spatiale liée à la défense

en %
La maintenance : première activité militaire de la supply chain aéronautique et spatiale liée à la défense
Maintenance Fabrication électrique et électronique Ingénierie et informatique Métallurgie Construction aéronautique et spatiale Commerce, logistique & soutien Fabrication d'autres produits industriels
Chiffre d'affaires| militaire 25 24 22 13 12 3 1
Entreprises 5 9 32 36 6 7 5
Effectifs| salariés 6 13 43 17 14 5 3
  • Lecture : Le secteur de la maintenance réalise 25 % du chiffre d'affaires militaire pris en charge par la chaîne d'approvisionnement. Il représente 5 % des entreprises et 6 % des effectifs de la filière ASD.
  • Source : Insee, Enquête filière aéronautique et spatiale 2014 dans le grand Sud-Ouest

Figure 2 – La maintenance : première activité militaire de la supply chain aéronautique et spatiale liée à la défenseRépartition du chiffre d'affaires militaire et des moyens de production de la supply chain ASD du grand Sud-Ouest par secteur d'activité en 2013

Travailler pour le militaire : un effet « taille »

En 2013, les entreprises de la supply chain exerçant une activité pour la défense regroupent 58 000 salariés, dont 83 % travaillent dans une structure de 250 salariés ou plus. Cette filière se caractérise par un poids en termes de salariés nettement plus important (83 % contre 57 %) au sein de grandes entreprises et d’entreprises intermédiaires (ETI) (définitions) que dans la filière strictement civile. Les unités appartenant à des ETI réalisent la moitié de l’activité militaire et celles appartenant à des grandes entreprises 38 % (figure 3).

Quelle que soit la catégorie d’entreprise, le poids des commandes militaires dans le chiffre d’affaires aéronautique et spatial est relativement proche, entre 16 % et 21 %.

Figure 3 – Supply chain ASD : une concentration de salariés relevant de grandes entreprises ou d’ETI Répartition du chiffre d'affaires et des moyens de production de la supply chain AS du grand Sud-Ouest par catégorie d'entreprises et selon le type de marché en 2013

Unité : %
Supply chain ASD : une concentration de salariés relevant de grandes entreprises ou d’ETI Répartition du chiffre d'affaires et des moyens de production de la supply chain AS du grand Sud-Ouest par catégorie d'entreprises et selon le type de marché en 2013
Catégorie Supply chain ASD Supply chain strictement civile
Effectifs salariés Chiffre d'affaires AS (yc. militaire) Effectifs salariés Chiffre d'affaires AS
CA Dont CA militaire
Micro 0,7 0,5 19,1 5,2 3,4
PME (hors micro) 16,3 13,7 16,1 37,7 27,1
Entreprises de Taille Intermédiaire 43,7 45,0 20,8 29,7 26,2
Grandes Entreprises 39,3 40,8 17,5 27,4 43,3
Ensemble 100,0 100,0 18,8 100,0 100,0
  • CA : Chiffre d'Affaires, ASD : Aéronautique-spatial-défense, AS : aéronautique et spatial, Micro : microentreprise, PME : petite et moyenne entreprise, ETI : entreprise de taille intermédiaire, GE : grande entreprise
  • Lecture : La catégorie PME (hors micro) représente 16,3 % des effectifs de la supply chain ASD et 13,7 % du chiffre d'affaires aéronautique et spatial dont 16,1 % sont issus des commandes militaires.
  • Source : Insee, Enquête filière aéronautique et spatiale 2014 dans le grand Sud-Ouest

Sources

Enquête Filière aéronautique et spatiale dans le grand Sud-Ouest réalisée auprès des fournisseurs, sous-traitants et prestataires de service en 2014.

Champ de l’enquête :

La chaîne d'approvisionnement de la construction aéronautique en Aquitaine et Midi-Pyrénées. Sont exclus les constructeurs, maîtres d'œuvre et motoristes : Airbus, Dassault, ATR, Turbomeca, CNES, Astrium, Thales Alenia Space, Herakles, Microturbo, CEA. Par ailleurs, la structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels aéronautiques de la défense (Simmad) ne répond pas à la définition de la filière et n’est donc pas prise en compte. De même, les bases aériennes et leur personnel ne figurent pas dans les effectifs de l’étude.

Définitions

Supply chain ou chaîne d’approvisionnement : ensemble des intervenants de la chaîne de production constitué des sous-traitants, des fournisseurs et des prestataires de services.

Supply chain aéronautique-spatiale-défense (ASD) : entreprises de la supply chain qui reçoivent des commandes de la Défense. Excepté quelques unités dédiées au militaire, la plupart des entreprises qui œuvrent pour l’activité militaire travaillent aussi pour le marché civil.

Catégories d’entreprises (définies par la loi sur la modernisation de l’économie en 2008) :

Microentreprises : occupent moins de 10 personnes et ont soit le chiffre d’affaires, soit le total de bilan ≤ 2 M€ ;

Petites et moyennes entreprises (PME) : occupent moins de 250 personnes et ont soit le chiffre d’affaires ≤ 50 M€, soit le total de bilan ≤ 43 M€ ;

Entreprises de taille intermédiaire (ETI) : occupent moins de 5000 personnes et ont soit le chiffre d’affaires ≤ 1,5 G€, soit le total de bilan ≤ 2 G€ ;

Grandes entreprises : regroupent tous les autres cas.

Pour en savoir plus

Decret V., De Biasi K., Mambetov D., « La filière aéronautique du grand Sud-Ouest suit la cadence », Insee Analyses Midi-Pyrénées n°11, janvier 2015

Cambon G., « 2013 : une nouvelle bonne année pour la filière aérospatiale dans le grand Sud-Ouest », Insee Analyses Midi-Pyrénées n°10, janvier 2015

Cambon G., « Filière aéronautique et spatiale dans le grand Sud-Ouest : un moteur économique concentré », Insee Analyses Midi-Pyrénées n°22, septembre 2015