La suroccupation des logements moins fréquente en Auvergne

Geneviève BUREL, Insee Auvergne

Au sens du recensement, un logement est suroccupé quand il lui manque au moins une pièce par rapport à une référence d'« occupation normale ». En 2010, selon cette approche, l'Auvergne fait partie des régions françaises dont la proportion de logements suroccupés est la plus faible. Suivant la tendance nationale, le phénomène est essentiellement urbain. Les logements suroccupés sont principalement des appartements en location. Les familles nombreuses et les employés sont les plus touchés.