La crise creuse les inégalités en Auvergne

Sandra BOUVET, Insee Auvergne

Depuis 2008, l'Auvergne est touchée par la crise économique comme le reste de la France. Elle a notamment des effets sur le niveau de vie des ménages auvergnats. Celui des plus modestes, qui sont les plus touchés, baisse de 1,3 % entre 2008 et 2010. À l'inverse, le niveau de vie des ménages les plus aisés progresse sur la même période. Cette situation accroît les inégalités. Parallèlement, le taux de pauvreté est plus fort en 2010 qu'en 2008 dans tous les départements auvergnats. C'est dans le Cantal qu'il demeure le plus élevé. Les familles monoparentales font plus souvent face à des situations de pauvreté que les autres ménages. Les enfants sont plus touchés que les autres classes d'âge. Toutefois, les prestations sociales et les impôts permettent de diminuer les inégalités de revenu grâce à leur effet redistributif.