La Franche-Comté fortement impactée par la crise

Pierre QUILLERY

Entre le premier trimestre 2008 et les derniers mois de 2009, la Franche-Comté est la région métropolitaine la plus touchée par la réduction des emplois salariés du secteur marchand non agricole. C'est également chez elle que, durant cette période, la progression du taux de chômage est la plus importante. La région fait preuve d'hypersensibilité face aux aléas conjoncturels. Son tissu productif, marqué par la forte présence d'activités dites plus fragiles, essentiellement industrielles, en est la cause. Cette caractéristique s'explique par le type d'activités ancrées historiquement dans la région, telle l'industrie automobile. Mais la faible représentation de son secteur tertiaire marchand est également un facteur déterminant. La crise a fait évoluer de manière importante la géographie régionale du chômage. Ainsi, les zones d'emploi de Saint-Claude, Morteau et Pontarlier ont vu leur taux de chômage augmenter considérablement. Au cours de l'année 2009, le plan de soutien à l'automobile a permis une reprise des activités, par un recours accru à l'intérim. Par contre, les activités non soutenues peinent à redémarrer dans un contexte de reprise timide.

Info web INSEE Franche-Comté
No 66
Paru le : 18/05/2010