Aire urbaine de Dijon : l'artificialisation progresse vers l'est

Christine Lecrenais (Insee), Edouard Tissot (DREAL).

Entre 2000 et 2006, au moins 700 hectares ont été artificialisés dans l'aire urbaine de Dijon, soit une progression de 0,6 % chaque année. Les travaux d'infrastructure et la croissance du parc de logements contribuent à transformer des terres agricoles et des forêts en espaces urbanisés. L'artificialisation progresse dans le pôle urbain et en périphérie, notamment dans la plaine de la Saône.

Insee Bourgogne Dimensions
No 158
Paru le : 28/04/2010