Les dépenses de logement en 2006 : une facture moins salée en Bretagne (Flash d'Octant n°155)

Laurence Luong (Direction régionale de l'Équipement) - Jean-François Portier (Insee)

En 2006, les ménages bretons dépensent moins que les ménages métropolitains pour se loger. Les moins de 30 ans font l'effort le plus important en consacrant un quart de leurs revenus au logement. Néanmoins, ce sont les 30-39 ans qui déboursent le plus. Les aides au logement soulagent les ménages pauvres du tiers de leur dépense. Le coût du logement est plus élevé dans les aires urbaines de Rennes et de Vannes que dans les autres aires urbaines bretonnes. Devenir propriétaire est une pratique plus répandue en Bretagne que dans le reste de la France et la démarche se fait plus précocement, mais la durée d'endettement s'allonge. Partout, les locataires du secteur privé ont le taux d'effort moyen le plus élevé. Enfin, les charges sont plus basses dans la région, notamment dans un parc collectif où les grands immeubles sont peu représentés.

Flash d'octant - Flash Info
No 155
Paru le : 14/01/2010