Évaluation de l'impact des restructurations militaires sur l’espace résidentiel de l’agglomération messine

Yann KUBIAK, Olivier SERRE

La Base Aérienne 128, avec 2 502 militaires et civils, est un des plus gros employeurs de la zone d’emploi. Sa fermeture, programmée pour l’année 2012, aura des retombées économiques importantes, dont la suppression de ces 2 502 emplois directs et d’une centaine d’emplois indirects. Mais l’impact économique ne se réduit pas aux seuls effets directs et indirects. Ainsi, l’effet induit par les dépenses de consommation est estimé à près d’un millier d’emplois.

Economie Lorraine
No 215
Paru le : 09/04/2010