L’enquête logement en 2006 en Martinique

Hélène CHESNEL

La qualité des logements s’est nettement améliorée entre 1996 et 2006 et presque tous les logements sont maintenant équipés des éléments de confort de base. Les appartements, notamment dans le secteur locatif social, présentent moins de défauts de qualité que les maisons individuelles ou les habitats de type traditionnel. Deux ménages sur cinq signalent des signes d’humidité dans leur logement et la même proportion n’ont pas d’eau chaude. Les défauts de qualité restent cependant plus fréquents qu’en France métropolitaine, mais moins qu’en Guadeloupe et sur le littoral guyanais. Ils concernent plus souvent les ménages en situation de précarité que les autres.