La région troyenne et ses territoires : une influence du pôle d’emploi très au-delà du SCoT

Sylvain Monnot

L’aire d’attraction du pôle d’emploi troyen s’étend sur 184 communes et regroupe les deux tiers de la population du département de l’Aube. Elle se compose de la communauté d’agglomération de Troyes (CAT), d’une première couronne correspondant au périmètre du projet de schéma de cohérence territorial (SCoT), et d’une seconde couronne située au-delà de ce périmètre. Le territoire bénéficie d’une démographie dynamique, particulièrement soutenue dans la première couronne. Alors que la population augmente davantage en périphérie, l’emploi reste concentré sur l’agglomération troyenne. Pour une centaine de communes de l’aire d’attraction plus de 60% des salariés vont travailler chaque jour dans le pôle d’emploi. La périurbanisation génère une augmentation importante des navettes domicile-travail. Entre 1999 et 2004, celles de la seconde couronne vers la CAT ont le plus progressé ; leur nombre dépasse désormais celui des navettes de la première couronne vers ce même pôle. Au sein de l’aire d’attraction, les territoires se différencient socialement. La première couronne compte en proportion moins d’ouvriers et davantage de cadres que la seconde couronne. Cette différenciation se retrouve au niveau des revenus ou du taux de propriétaires.

Insee flash
No 110
Paru le : 06/11/2009