Un léger mieux pour la fréquentation hôtelière en février

C. Drigny-Mériel Service statistique

En ce début d’année 2010, l’activité hôtelière franciliennetoujours affectée par le contexte économique difficile, sestabilise.Tandis que le taux d‘occupation baisse de 0,7 pointen janvier, il augmente, pour la première fois depuis mai2008, de 0,7 point en février, comparés aux mêmes mois de2009. Les taux d’occupation atteignent respectivement60,9 % et 62,6 %. Ils restent néanmoins très inférieurs auxtaux de 2007 et 2008.

INSEE Ile-de-France faits et chiffres
No 229
Paru le : 16/04/2010