Le retard de la Picardie en termes de formation ne s'explique qu'en partie par les caractéristiques sociales de sa population.

Anne EVRARD, Insee Picardie

Sur les 22 régions de métropole, la Picardie s'inscrit dernière ou avant-dernière pour la plupart des indicateurs de formation. Même si le niveau s'est amélioré en Picardie comme ailleurs grâce à l'accès élargi au baccalauréat, la région ne rattrape guère son retard. Les structures socioprofessionnelles de la Picardie, et plus encore le niveau d'éducation des parents, expliquent en partie la moindre réussite scolaire. La moindre diversité des parcours de formation joue également un rôle important. Les régions qui ont les meilleures performances présentent aussi des parcours plus diversifiés, avec davantage de lycées généraux, de trajectoires de reprises d'études après un CAP ou BEP et des filières d'apprentissage plus développées. Parmi les raisons des moins bons résultats scolaires de la Picardie, il faut ajouter une moindre ambition des familles. À situation identique, les élèves de Picardie et du Nord - Pas-de-Calais font des choix d'orientation moins ambitieux que dans le reste de la France.

Insee Picardie Analyses
No 43
Paru le : 09/12/2009