Temps partiel subi 29 000 personnes souhaitent travailler plus

Colette GALANT

Plus d’un travailleur sur cinq occupe un emploi à temps partiel en 2008. Près de 60 % d’entre eux, soit 29 000 personnes, souhaiteraient travailler plus d’heures, et subissent donc leur temps partiel. Les deux tiers sont des femmes, mais les hommes sont bien plus concernés à La Réunion qu’au niveau national. Le niveau de diplôme influe sur le risque d’occuper un emploi à temps partiel subi.

Revue économie de La Réunion
No 135
Paru le : 08/12/2009