Les terres agricoles face à la pression de l'urbanisation : une résistance et des enjeux différenciés

Chauvot, Pailler (Insee), Baccaïni (DRAAF

En Provence-Alpes-Côte d'Azur, les dynamiques démographiques des quarante dernières années, particulièrement fortes dans l'espace rural et périurbain, sont consommatrices d'espace et mettent en péril les terres agricoles. Or, préserver les espaces agricoles est aujourd'hui une priorité. Trois groupes de communes, situées à proximité du littoral, autour de l'agglomération avignonnaise et dans un vaste arrière-pays, subissent une pression de l'urbanisation. Elle est particulièrement forte dans les deux premiers espaces ; dans le troisième moins dense, on parle plutôt de mutation du territoire. Face à l'urbanisation, l'agriculture n'oppose pas la même résistance selon le type de culture et leur localisation : les parcelles consacrées à la viticulture d'appellation restent le plus souvent à vocation agricole après leur vente ; à l'inverse, les vergers s'orientent davantage vers un usage résidentiel.

Publications grand public
Analyse – No 05
Paru le : 12/04/2011