140 000 travailleurs pauvres en Rhône-Alpes

Maud Coudène

L'exercice d'une activité professionnelle ne permet pas toujours d'échapper à la pauvreté. En Rhône-Alpes, en 2006, 140 000 personnes étaient considérées comme des travailleurs pauvres. Ceci correspond à 6 % des travailleurs rhônalpins. L'âge, comme le sexe, n'apparait pas comme un facteur discriminant, tandis que l'obtention d'un diplôme supérieur assure, après 29 ans, une réelle protection contre la pauvreté laborieuse. La vie en couple est un autre élément qui préserve de la pauvreté, alors que les familles monoparentales cumulent plusieurs types de difficultés les conduisant plus fréquemment vers de telles situations.

La Lettre Analyses
No 143
Paru le : 06/05/2011