Guadeloupe : diagnostic, trajectoires et enjeux

Insee-CESR

A 6 700 km de la France métropolitaine, au milieu de l'arc antillais, la Guadeloupe se présente sous la forme d'un archipel de 1 628 km² dont six îles sont habitées. La Basse-Terre et la Grande-Terre constituent la Guadeloupe dite « continentale ». Les Saintes (Terre de Haut et Terre de Bas), la Désirade et Marie-Galante sont les autres îles habitées de la Guadeloupe. La Guadeloupe se trouve dans une zone de forte sismicité et cyclonique. Colonialisme et esclavagisme ont laissé des traces douloureuses dans la société guadeloupéenne. Aux yeux de certains, le passé esclavagiste est insuffisamment reconnu par la France. Ce contexte douloureux, ces repères historiques parfois manquants, sont prégnants dans la Guadeloupe d'aujourd'hui. La société guadeloupéenne se trouve partagée entre la recherche de son identité (au risque d'un isolement plus grand) et son attachement à la société française (au risque de se sentir « absorbée »). Peut-être ce contexte est-il à l'origine de la crainte, relevée par certains, d'une ouverture réelle de la société guadeloupéenne en direction de la Caraïbe et du monde…