Population des territoires ligériens : des dynamiques différentes, mais des destins liés

Christophe Privas

Par le jeu des mouvements migratoires, les territoires urbains du Roannais et de Sud Loire (Saint-Étienne) alimentent depuis de nombreuses années le desserrement de la population. Il s'étend de plus en plus loin sur les territoires périurbains et ruraux du Sornin, de Loire Centre, des Monts du Lyonnais et de Jeune Loire. La Loire n'échappe pas non plus à la métropolisation de l'agglomération lyonnaise qui étend son influence sur l'ensemble du département. Les territoires ligériens sont ainsi de plus en plus liés entre eux par les migrations résidentielles, mais aussi pour l'accès à l'emploi, celui-ci restant concentré dans les deux pôles urbains de Roanne et de Saint-étienne.

La Lettre Analyses
No 142
Paru le : 22/04/2011