L'année économique et sociale 2010

I Bonneau, C Carton, AL Duplessy, B Granet, C Mallemanche, D Noury (INSEE), R Bousrez, R Puybaraud, M Vacheyroux (DIRECCTE), JM Dartois, A Pagès, JP Poujade (DREAL), C Lavaud, C Zampini (DRAAF), M Pierre, F Arnaud (CAF), B Guiraud (DRJSCS)

Après une année 2009 fortement marquée par les effets prolongés de la récession économique survenue en 2008, l'activité redémarre de manière inégale en 2010, dans un contexte international qui s'inscrit sur un fond de crise des dettes souveraines. En France, les signes de reprise, timides en début d'année, se confirment au fil des mois. Le Limousin s'inscrit dans ce mouvement, de façon plus modérée et inégale selon les secteurs. Les chiffres d'affaires progressent légèrement dans l'industrie et la rentabilité s'améliore, mais les investissements restent hésitants. Les défaillances d'entreprises s'orientent désormais à la baisse. Si le succès initial du nouveau statut d'auto-entrepreneur tend à se stabiliser en 2010, les créations de sociétés progressent nettement. Parallèlement, l'emploi limousin se stabilise, grâce au maintien des services et à la reprise soutenue de l'intérim. Le repli de l'emploi industriel, très marqué pendant la crise, s'infléchit. Le taux de chômage continue cependant d'augmenter, notamment en Haute-Vienne et en Creuse. Les échanges commerciaux du Limousin sont excédentaires et progressent en volume, tandis que l'activité reprend de la vigueur dans les transports de marchandise. Dans la construction et les travaux publics, après un premier semestre incertain, la fin de l'année permet d'espérer un regain d'activité. Dans l'agriculture, après deux années difficiles, les éleveurs limousins voient leur revenu se redresser légèrement, notamment dans la filière ovine. Enfin, la saison touristique a été bonne pour les campings, et le bilan hôtelier, bien qu'un peu moins favorable, reste conforme à la moyenne de ces cinq dernières années.

les dossiers INSEE Limousin
No 14
Paru le : 30/06/2011