Collégiens du Nord : une hausse transitoire qui ne remet pas en cause la baisse à long terme

Patricia Antonov-Zafirov et David Desrivierre, Service Études et Diffusion

Alors que depuis 1990 le nombre de collégiens scolarisés dans le Nord a fortement diminué, envisager leur évolution future constitue une démarche centrale pour adapter les politiques publiques départementales en lien avec la population collégienne (construction et entretien des collèges, organisation des transports scolaires...). Sur le très long terme, la baisse des collégiens se poursuivrait mais une pause, liée au regain des naissances des années 2000, se produit actuellement et devrait s'étaler jusqu'au milieu des années 2020 avec même un pic à cette période. Par la suite, la diminution des effectifs se poursuivrait sur un rythme toutefois plus modéré comparé à la période 1990-2007.