L'innovation en Corse : emploi et qualification

Alexandre Gautier

La Corse figure parmi les régions françaises où la proportion d'actifs en emploi est la plus faible, notamment chez les femmes et les jeunes. Néanmoins, depuis une dizaine d'année, l'emploi insulaire augmente plus vite qu'ailleurs. Cette dynamique concerne essentiellement les effectifs salariés qui s'accroissent dans la plupart des secteurs d'activité. Les services marchands constituent toutefois la source principale de créations d'emplois. Cette vigueur concerne en outre des activités à fort potentiel d'innovation, en particulier celles destinées aux entreprises. En Corse, le marché du travail se caractérise par un poids de non salariés plus important qu'au niveau national, reflétant ainsi la prédominance de chefs d'entreprise individuelle. Il est également marqué par des personnels d'encadrement peu nombreux et des employés surreprésentés. En conséquence, l'emploi insulaire est globalement moins qualifié qu'ailleurs. Il concentre une part de non diplômés parmi les plus élevées des régions françaises. Dans tous les secteurs d'activité de l'île, les travailleurs sont moins diplômés que sur le continent. Toutefois, la Corse est une région très attractive et les arrivées d'actifs, en particulier de cadres, contribuent à l'élévation du niveau de diplôme.