Le RSA-activité accompagne une flexibilité croissante de l'emploi

Valérie Baltz et Nadège Pradines

En 2013, la reprise est trop timide pour limiter les pertes d'emploi et la croissance du chômage. Après avoir connu un recul historique en 2012, le pouvoir d'achat des ménages se stabilise sous l'effet d'une inflation faible, malgré l'augmentation des impôts et des cotisations sociales. En Poitou- Charentes, les situations de précarité sont en augmentation. Les effectifs de demandeurs d'emploi ayant exercé une activité réduite et de travailleurs intérimaires continuent de progresser. Les minima sociaux, comme le RSA-activité et le RSA-socle et activité, viennent compléter les revenus les plus bas. Les chômeurs de longue durée sont de plus en plus nombreux à bénéficier de l'allocation de solidarité spécifique (ASS). Le nombre de dépôts de dossiers de surendettement demeure très élevé. Si tous les départements sont affectés par la hausse de la précarité, la Charente demeure le plus concerné.

e.décim@l
No 40
Paru le : 23/05/2014