Le littoral et les grandes agglomérations, moteurs de la croissance démographique

Alexandre Giraud

Une attractivité qui ne se dément pas alimente seule la croissance démographique de la région Poitou-Charentes. Le solde naturel est lui quasi nul. L’attractivité est cependant à pérenniser pour assurer à la région une poursuite de cette croissance. Dans les grandes agglomérations, cette attractivité vient s’ajouter à un solde naturel positif. Sur le littoral elle compense largement un excédent des décès par rapport aux naissances. Mais dans les terres, elle n’est pas toujours suffisante pour combler le déficit naturel. Certaines zones se dépeuplent en milieu rural, en particulier autour de Loudun et Montmorillon. La périurbanisation se poursuit, la population s’installe toujours plus loin des villes-centres des pôles urbains, qui voient leur population saturer, voire baisser.