Densification de l’axe ligérien et dynamique localisée de l’espace rural

Jean-Marie Durville, Insee Centre

Depuis 1999, la population du Centre s’accroît de 0,5 % par an. C’est un rythme plus soutenu qu’au cours de la période 1990-1999, qui place le Centre devant les autres régions du pourtour de l’Île-de-France. Ce rebond démographique, lié à un solde migratoire en hausse, est cependant plus faible qu’en province. La densification de population s’étend sur les franges franciliennes et produit désormais une quasi-continuité de l’habitat sur l’axe ligérien qui concentre près de la moitié des habitants de la région. L’Indre-et-Loire et le Loiret sont les départements les plus dynamiques. Les banlieues restent les moteurs du développement urbain. La croissance démographique concerne aussi le périurbain et des espaces ruraux, y compris dans le Cher et l’Indre qui jusqu’alors perdaient des habitants. La population baisse ou stagne dans les villes chefs-lieux de département, à l’exception de Tours.

Insee Centre Info
No 153
Paru le : 01/02/2009