Pauvreté en conditions de vie : une amélioration entre 2001 et 2006

Valérie LATCHOUMANIN, Stagiaire Ensai Claude PARAIN, chef du service «études et diffusion»

En 2006, les personnes connaissant les conditions de vie les plus difficiles représentent 14 % de la population. Ce pourcentage a diminué de 5 points depuis 2001. Si les difficultés financières sont au moins aussi importantes qu’en 2001, les conditions de logements et l’accès à la consommation se sont améliorées sur la période. Seuls 6 % de la population cumulent faibles ressources financières et conditions de vie difficiles. Ce sont les familles monoparentales et les personnes âgées qui sont le plus concernées

Revue économie de La Réunion Hors série
No 134
Paru le : 01/04/2009