Le pôle métropolitain Nantes Saint-Nazaire pourrait gagner 150 000 habitants à l'horizon 2030

Lionnel KERDOMMAREC (Insee), Stéphane BOIS (Pôle métropolitain Nantes Saint-Nazaire), Patrick PAILLOUX (Auran)

Si les tendances démographiques récentes se maintenaient, le pôle métropolitain Nantes Saint-Nazaire pourrait accueillir 150 000 habitants supplémentaires à l'horizon 2030. Structuré par les agglomérations de Nantes et de Saint-Nazaire, ce territoire bénéficie depuis plus de vingt ans d'un dynamisme économique et démographique en lien avec l'attractivité de l'agglomération nantaise. Si d'un coté, elle attire de nombreux nouveaux arrivants en provenance d'Île de France et des régions limitrophes, elle connaît par ailleurs un mouvement d'évasion urbaine de familles faisant face à des marchés fonciers trop onéreux au regard de leurs revenus. Ceci entraîne une forte pression sur les communes « rurbaines » du pôle et sur l'environnement. Cet afflux de populations nouvelles nécessitera des réponses adaptées tant en termes d'infrastructures, d'offre de logements et de services.

Étude
No 106
Paru le : 09/07/2012