Enquête Cadre de vie et sécurité à La Réunion

A. Levet - Insee

Un tiers des Réunionnais ont été victimes de violences en 2009 ou 2010. C'est moins qu'en France métropolitaine, mais le sentiment d'insécurité est plus répandu dans l'île. Les atteintes les plus sensibles, à caractère sexuel ou perpétrées par un membre du ménage, touchent un dixième de la population, majoritairement des femmes. Elles sont plus fréquentes à La Réunion et sont aussi les moins exprimées. Les autres atteintes à la personne, moins graves, sont le plus souvent des insultes et des menaces. La moitié des atteintes aux biens des ménages concernent les voitures.