70 000 mobilités professionnelles en Poitou-Charentes : pour un développement équilibré de l'emploi sur le territoire

Olivier Maisonneuve, Gérard Moreau, Christophe Girardeau, Dominique Jouventin

En Poitou-Charentes, 70 000 salariés ont changé de métier en 2008, soit 15 % des 460 000 salariés des activités marchandes non agricoles de la région. Les changements de métier sont plus fréquents chez les ouvriers non qualifiés et les jeunes salariés dont les parcours professionnels sont en construction. Ces parcours, teintés de précarité, sont aussi susceptibles d'être sécurisés dans une région à fort taux d'apprentissage. Certains métiers constituent ainsi des points d'entrée pour les jeunes dans la vie active ou inversement des métiers d'aboutissement de carrière pour les plus expérimentés. D'autres métiers jouent le rôle de «plaque tournante» ou de «passerelle» dans le réseau des mobilités professionnelles. Les mobilités de la région sont généralement des mobilités de proximité et dépassent rarement les frontières des zones d'emploi. Toutefois, certaines mobilités professionnelles exigent des migrations géographiques plus lointaines, en particulier dans des secteur offrant peu d'emplois dans la région. Avec un quart des salariés mobiles ayant effectué une mobilité ascendante, les changements de métier peuvent constituer un levier pour progresser en termes de niveau de qualification ou de salaire. Mais, a contrario, ils peuvent être subis suite à des licenciements ou des reconfigurations de poste. Pour un développement équilibré de l'emploi sur l'ensemble de la région, au bénéfice des salariés, des entreprises et des territoires, l'accompagnement des mobilités professionnelles et la sécurisation des parcours professionnels ont un rôle majeur à jouer.