Parc naturel régional des Monts d'Ardèche : "un territoire qui gagne en attractivité, mais dont l'économie reste fragile"

Michel Bonnet

Marqué par un fort exode rural à la fin du 19e siècle, le territoire du Parc naturel régional des Monts d'Ardèche attire depuis 1999 les catégories sociales aisées et qualifiées, ainsi que de jeunes retraités, qui optent pour un meilleur cadre de vie. L'économie locale repose sur les activités résidentielles, avec une prédominance de la santé et de l'action sociale, et une forte présence de travailleurs indépendants. L'agriculture, avec 9 % de l'emploi, reste une activité spécifique et l'économie patrimoniale, liée à la valorisation du patrimoine naturel et culturel, stimule un tourisme essentiellement familial. La situation du marché du travail reste difficile. L'emploi dans les industries traditionnelles a fortement baissé au cours des années récentes et les entreprises disposant d'une offre de produits compétitive appartiennent aujourd'hui à des secteurs plus diversifiés. Le développement conjugué de l'économie patrimoniale et du secteur concurrentiel constitue un enjeu important pour l'avenir.

La Lettre Analyses
No Spécial 9
Paru le : 03/10/2011